la philosophie Honda

Le premier pilier de la philosophie Honda, c'est le respect de la personne, véritablement le centre du système de valeurs de l'organisation. Ce principe insiste sur l'initiative, l'égalité des chances et la confiance.Il définit, par ailleurs, la relation qui lie l'organisation à ses clients, à ses partenaires commerciaux, à la collectivité et à ses membres. Chaque personne étant importante, il est nécessaire que la dynamique qui régit les relations soit basée sur la joie. Soichiro Honda a identifié trois sortes de joies. La première de toutes est la "joie d'acheter". Ici l'on voit bien que le client ou le consommateur est roi. Il est capital qu'il éprouve de la joie en achetant le produit Honda. La seconde est la "joie de vendre". La dernière est la "joie de produire".

Toute personne devant être respectée, et la joie animant les relations entre les individus du système, l'organisation doit évoluer suivant un principe supérieur que Honda formule en ces termes: " dans un esprit international constant, nous sommes attachés à fournir, à un prix raisonnable, des produits de la plus haute efficacité, pour la satisfaction d'une clientèle universelle".

A côté du principe supérieur, il y a la méthode de l'organisation, fondée sur cinq politiques de direction qui constituent ce que l'on appelle les "cinq commandements de Honda". La première de ces politiques établit qu'il faut "toujours agir avec ambition et jeunesse". Il s'agit ici évidemment de la jeunesse d'esprit, de la disposition à bâtir en partant d'une tension vers la réalisation de rêves formulés et à la concrétisation desquels l'on s'attèle avec l'obstination d'une jeunesse ambitieuse et prête au dépassement constant. Ce qui est la meilleure garantie pour être chef de file. Aussi agir avec ambition et jeunesse signifie-t-il bousculer les habitudes et prendre des risques.

La seconde politique recommande de "respecter les théories saines et de développer des idées nouvelles en faisant le meilleur usage du temps". L'organisation doit fonder son action sur de bases théoriques saines. L'une des conditions pour qu'elles soient saines est l'ouverture aux idées nouvelles, condition essentielle pour l'innovation, facteur déterminant de compétitivité. Quant au meilleur usage du temps - concept sain par excellence - il s'articule autour des éléments que sont la simplicité, la concentration, la rapidité et la ponctualité.

"Apprécier le travail et toujours améliorer l'ambiance de travail", telle est la troisième politique. Elle rappelle le principe sacré de la joie de produire qui dépend amplement de l'athmosphère physique et psychologique des forces productives. La communication y joue un rôle primordial. Il en est de même des notions de sécurité, d'équité, de contribution, de concertation, d'esprit d'équipe et de communauté.

Selon la quatrième politique, il faut "constamment s'efforcer d'obtenir un rythme harmonieux de travail". Ici, l'accent est mis sur l'harmonie du flux du travail. Pour assurer un flux de travail régulier et harmonieux, il faut accorder à la personne ou au service situé en aval autant d'importance que s'il s'agissait d'un client.

Enfin, "ne jamais oublier la valeur de la recherche et de l'effort". Voilà qui caractérise bien le style Honda. Il importe de se fixer un objectif, de ne pas avoir peur de l'échec, puis de se mettre résolument à la tâche. Là est le sens de l'effort. Pour ce qui est de la recherche, elle doit être menée en tenant compte du réalisme et de l'expérience directe comme base de la résolution des problèmes.